[Critique] Pourquoi j’ai pas mangé mon père

Pourquoi j’ai pas mangé mon père est un dessin animé qui plaira à toutes les générations.

Synopsis

L’histoire trépidante d’Edouard, fils aîné du roi des simiens (les pré-humains), qui, considéré à sa naissance comme trop malingre, est rejeté par sa tribu. Il grandit loin d’eux, auprès de son ami Ian, et, incroyablement ingénieux, il découvre le feu, la chasse, l’habitat moderne, l’amour et même… l’espoir. Généreux il veut tout partager, révolutionne l’ordre établi, et mène son peuple avec éclat et humour vers la véritable humanité… celle où on ne mange pas son père.

Mon avis

Ce dessin animé proposé en 2D ou en 3D sur grand écran est réalisé par Jamel Debbouze qui s’est beaucoup investi dans ce film auprès de sa compagne Mélissa Theuriau. Le couple donne leurs voix aux héros de cette belle histoire, où le réalisateur démontre que ce n’est pas parce qu’on est différent (handicap…) qu’on a rien a amener.

Le héros singe, handicapé du bras après s’être fait rejeter par son père et sa famille va trouver l’amour et voir au final la communauté des singes revenir vers lui.

Dans ce dessin animé, on trouve un mélange de plusieurs film comme le Roi Lion avec la lutte des pouvoirs au sein d’une même famille. Le réalisateur parle aussi de l’évolution de l’espèce avec le singe qui devient homme via l’acquisition de nouvelles postures, nouveaux gestes, techniques, l’amenant à se tenir debout et maitriser le feu.

En résumé

Ce dessin animé passe des bons messages auprès des enfants mais aussi auprès des adultes. Dans cette société actuelle, misons sur la complémentarité des hommes avec leurs différences, leurs handicaps, leurs parcours.

Sortie en salle le 8 avril 2015

Plus par Foucaud

Jus de fruits – Les apports nutritionnels

Grâce à la grande variété de fruits, chaque jus de fruits procure...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *