[Critique] Les sorcières de Zugarramurdi

Les sorcières de Zugarramurdi est un film noir espagnol réalisé par Álex de la Iglesia.

Synopsis

En plein jour, un groupe d’hommes braque un magasin d’or de la Puerta del Sol à Madrid. José, père divorcé en plein conflit avec son ex-femme, Tony, son complice, sex symbol malgré lui, Manuel, chauffeur de taxi embarqué contre son gré dans l’aventure, et Sergio, le fils de José, partent en cavale. Objectif : atteindre la France en échappant à la police…Mais arrivé près de la frontière française, dans le village millénaire de Zugarramurdi, le groupe va faire la rencontre d’une famille de sorcières, bien décidées à user de leurs pouvoirs maléfiques pour se venger des hommes…

La critique

A priori, rien ne m’aurait pousser à aller voir Les sorcières de Zuggarmurdi mais pourtant après le visionnage de ce film espagnol, je me dis que ce film valait le coup d’être vu. 

En effet, ce film noir mais très drôle tient à s’attaquer aux  problèmes des rivalités qui se créent autour de la question du droit de garde et de l’éducation donné à l’enfant par les parents divorcés. Ainsi tout au long du film, c’est une rivalité qui amènera un jeu d’alliance entre l’ex-femme de José et la mère d’une sorcière. 

La deuxième aspect du film est aussi proche de la première thématique. C’est le choix du compagnon pour une fille, qui doit être souvent approuvé par les parents. Alors quand le gendre idéal n’est pas l’idéal des parents, cela amène a des situations plein de rires dans ce monde des sorcières où règnent une atmosphère assez oppressante et étouffante. 

Enfin, le réalisateur traite sans en faire trop l’amour entre deux hommes en utilisant le stéréotype des policiers espagnols.

En résumé

Malgré quelques longueurs, Lifeandstyle.fr conseille le film espagnol Les sorcières de Zugarramurdi pour un publique majeur en âge de comprendre l’ensemble des ressorts du film et de l’atmosphère voulu par le réalisateur.

Au cinéma le 8 janvier

Plus par Foucaud

Mr Propre : 45 ans de propreté

Mr Propre fête cette année ses 45 ans d'existence J'étais invité il...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *